C’est une commune administrée par l’ UMP !

Posté par michaelbruel le 17 mars 2010

C'est une commune administrée par l' UMP ! 235241340491305975104193531110114281952765n

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

D’autres résultats ….

Posté par michaelbruel le 15 mars 2010

Pour les trois cantons du Nord Ouest :  Barjols, Rians et Tavernes.

28,81% Pour Michel Vauzelle – 24,40% pour l’UMP – 20,90% pour le FN – 6,59% Front de Gauche – 10,12% les Verts pour 48,48% de participation (sur 11012 votants).

Pour le seul canton de Barjols.

29,16% Pour Michel Vauzelle – 22,94% pour l’UMP – 18,12% pour le FN – 9,36% Front de Gauche – 11,88% les Verts pour 48,99% de participation (sur 4001 votants)…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Travailler ensemble pour la gauche…

Posté par michaelbruel le 14 mars 2010

Travailler ensemble pour la gauche... bandeaubase600x247

Travailler pour les autres, construire collectif… 

Résultats sur Varages :

29,88% Pour Michel Vauzelle – 19,50% pour l’UMP – 18,67% pour le FN – 11,82% Front de Gauche – 9,96% Europe Ecologie pour 51% de participation

Merci aux varageoises et aux varageois

Michaël BRUEL

resister1250x110

Pour des élus mobilisés sur notre territoire…

 « Michel Vauzelle a pris conscience des difficultés et mutations qui attendent le monde rural. C’est bien que nous ayons un jeune candidat pour y travailler »  Bernard CLAP, Président du Parc Naturel Régional du Verdon, Maire de Trigance

Résultats sur Trigance :

40,00% Pour Michel Vauzelle – 11,58% pour l’UMP – 8,42% pour le FN – 5,26% Front de Gauche – 27,37% Europe Ecologie 

« Il faut remercier Michel Vauzelle d’avoir pris des colistiers issus du Nord de la DN7 en situation d’éligibilité»   Guy LOMBARD, Conseiller Général du canton de Rians, Ancien Maire de Ginasservis.

Résultats sur Ginasservis :

40,66% Pour Michel Vauzelle – 21,98% pour l’UMP – 15,21% pour le FN – 3,30% Front de Gauche – 8,26% Europe Ecologie 

« L’Alliance de l’Olivier nous donne la chance d’avoir demain une gestion efficace proche de nos attentes avec des élus de proximité sur notre territoire. A saisir. »  Daniel NIRONI, Maire de Barjols 

Résultats sur Barjols :

33,43% Pour Michel Vauzelle – 23,16% pour l’UMP – 15,03% pour le FN – 11,67% Front de Gauche – 8,59% Europe Ecologie

 « Michel Vauzelle nous offre la possibilité d’avoir un élu jeune et compétent au travers de Michaël BRUEL » Alain GILLET, Adjoint au Maire de Saint-Julien, Président du CARPOS 

 Résultats sur Saint-Julien le Montagnier:

28,91% Pour Michel Vauzelle – 22,76% pour l’UMP – 22,76% pour le FN – 5,22% Front de Gauche – 8,57% Europe Ecologie

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Notre territoire représenté, notre ruralité représentée…

Posté par michaelbruel le 12 mars 2010

Notre territoire représenté, notre ruralité représentée... 21542131734256727110419353119601762967945n

Avec la parution des autres listes, nous constatons que peu de candidats issus du Nord Ouest du département sont en situation d’éligibilité. Or ce territoire n’a plus connu de Conseiller Régional depuis la fin du mandat de Maurice JANETTI.

Michel VAUZELLE, à travers son Alliance de l’Olivier, a répondu à une volonté de remettre des élus au cœur des territoires et sur le notre en particulier. C’est ainsi qu’il entend donner les moyens de soutenir notre espace rural. Michel VAUZELLE a placé cette campagne sous le signe de la résistance pour défendre notre modèle de société à la française, notre « Vivre Ensemble ».

resister1250x110

Résistons ensemble à la crise financière en soutenant la création d’emplois et défendant notre pouvoir d’achat.

Résistons ensemble pour préserver nos institutions et nos services publics. Résistons ensemble pour défendre notre modèle républicain et ses valeurs fondamentales de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. 

Les 14 et 21 mars prochains, votons pour Michel VAUZELLE et l’Alliance de l’Ollivier car en certains temps difficiles, il ne reste que la Résistance pour nous offrir l’espoir d’un avenir meilleur.

Michaël BRUEL

rassembler250x110

Nos élus mobilisés

 « Michel Vauzelle a pris conscience des difficultés et mutations qui attendent le monde rural. C’est bien que nous ayons un jeune candidat pour y travailler »  Bernard CLAP, Président du Parc Naturel Régional du Verdon 

« Il faut remercier Michel Vauzelle d’avoir pris des colistiers issus du Nord de la DN7 en situation d’éligibilité»   Guy LOMBARD, Conseiller Général du canton de Rians

« L’Alliance de l’Olivier nous donne la chance d’avoir demain une gestion efficace proche de nos attentes avec des élus de proximité sur notre territoire. A saisir. »  Daniel NIRONI, Maire de Barjols 

 « Michel Vauzelle nous offre la possibilité d’avoir un élu jeune et compétent au travers de Michaël BRUEL » Alain GILLET, Adjoint au Maire de Saint-Julien, Président du CARPOS   

Comme de nombreux autreshttp://www.vauzelle2010.fr/liste-du-comite-de-soutien

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« Régionales 2010″ … Sérieusement impliqué !

Posté par michaelbruel le 16 février 2010

Déjà lancée depuis la mi-janvier avec l’inauguration du Local de Campagne (11, place du 4 septembre – 13007 Marseille), les Régionales 2010 prennent un nouvel élan pour Michel VAUZELLE avec la tenue d’un 1er meeting à Draguignan et le dépôt des listes.

L’officialisation de l’ensemble des listes départementales de la région PACA nous permet déjà de constater que peu de candidats issus du Nord Ouest du département du Var sont dans une situation d’éligibilité. Or, depuis la fin du mandat de Maurice JANETTI, combien de conseillers régionaux ce territoire a-t-il connu ?

Alors, même que tous parlent de représentativité locale et de proximité, ils sont peu nombreux en dehors de Michel VAUZELLE à répondre à cette volonté.

C’est pour çela que le militant que je suis, celui qui se sentait déjà fortement concerné, se sent maintenant sérieusement impliqué !


Michel VAUZELLE a placé cette campagne sous le signe de la Résistance car tous les pans de notre société à la française, de notre « Vivre Ensemble » sont aujourd’hui remis en cause, attaqués, détruits … Ceux-ci mêmes, qui nous ont permis de résister à la crise d’une meilleure façon que la plupart des nations, sont menacés.

Une Résistance évocatrice pour ceux et celles qui l’ont accueilli en Dracénie ce lundi 15 février comme Raoul PONS qui vient de fêter ses 102 ans.

Une Résistance évocatrice pour celles et ceux qui vivent aux pieds des Bessillons dans la mémoire de nos sœurs et frères tombés pour défendre la Patrie.

Une Résistance évocatrice pour celles et ceux qui vivent sur la terre des vignerons qui défendirent la République.

Il s’agit donc bien de résister aux côtés de Michel VAUZELLE.
Je dois avouer que je suis particulièrement fier de pouvoir suivre cette aspiration en étant colistier de Michel VAUZELLE car en certains temps difficiles, il ne reste que la Résistance pour nous offrir l’espoir d’un avenir meilleur.


Michaël BRUEL


Je serai présent lors des évènements suivants et serai très heureux de vous y retrouver :


Vendredi 19 février
- 18h30 – Réunion Publique – La Roquebrussanne – Salle René Autran (Maison du Temps Libre)

Samedi 20 février
- 11h00 – Réunion Publique – Le Luc en Provence – Autour de L’Arbre de la Liberté (face à la Poste)

Mardi 23 février
- 18h00 – Conférence de Presse – Toulon – Local de la Fédération (Présentation Comité de Soutien)

Jeudi 25 février
- 18h00 – Réunion Thématique « Formation »- Marseille – Local de Campagne

Vendredi 26 février
- 18h30 – Réunion Publique – Rians – Salle des Fêtes 

Dimanche 29 février
- 10h45 – Marche – Plan d’Aups – Marche dans la Ste Baumes


Vendredi 5 mars
- 18h30 – Réunion Publique – Tourves – Salle Polyvalente

Mercredi 10 Mars
- 18h30 – Réunion Publique – Puget/Argens – Cinéma »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Région et Technologies de l’Information et de la Communication (T.I.C.)

Posté par michaelbruel le 22 janvier 2010

Tous les moments de vie, citoyenne comme politique, doivent être l’occasion de reposer des débats fondamentaux pour l’avenir de la société. Ainsi, il me semble que ces Régionales représentent le moment idoine pour reposer la problématique des Technologies de l’Information et de la Communication comme éléments essentiels de ce débat démocratique.


Si nos régions doivent opposer un « Bouclier Social » à un Etat centralisateur et démembrant tous les pans de notre République laïque, il est nécessaire que les considérations sur l’avenir n’oublient pas la transversalité de l’outil TIC pour construire des solutions de développement de l’économie, d’aménagement du territoire, de redéploiement des services publiques, de formations, d’insertion… voire de gouvernance.


Les Technologies de l’Information et de la Communication représentaient 5,3% du PIB de la France, soit le 10ème rang Européen en 2003 (source Rapport UE 2007 sur l’économie numérique). Aujourd’hui, ce taux s’estime autour de 7% (source Syntec Informatique) et cette perpétuelle augmentation contribue largement au sauvetage des taux de croissance de notre pays.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, depuis l’arrivée de Michel Vauzelle à sa présidence, peut fièrement se positionner sur ce secteur grâce à ses grands pôles (Sophia, Aix…) mais aussi, et surtout, grâce à la mise en œuvre de politiques volontaristes pour le développement des réseaux autant que des usages.


Il convient encore de travailler à s’extraire d’un certain nombre de débats utilitaristes qui bornent les TIC à un outil sous-évaluant l’importance des rapports sociaux et humains qu’il véhicule pour accéder à toute sa transversalité. Il me semble que nous devons construire une Culture de l’Innovation réconciliant le citoyen avec l’idée de progrès et comme premier pas d’une concorde générationnelle.


Les Technologies de l’Information et de la Communication peuvent apporter des réponses concrètes à des problèmes de société qui vont impacter de façon importante le territoire régional, notamment en matière de vieillissement des populations et de toutes les problématiques liées, santé, maintien à domicile, etc… Elles peuvent contrecarrer la désertion rurale des services publics et proposer même des formes de redéploiement… Elles sont essentielles au développement de l’activité économique, de l’emploi et portent ainsi des réponses aux aspirations d’une jeunesse qui souhaite la reconnaissance de son utilité, un travail contribuant à son émancipation et construire son avenir sans précarité affective et financière… Et j’en passe …


Elles ne sont pas la solution à tout mais peuvent en devenir un élément substantiel de réponse dans tous les domaines si l’on contribue à accompagner son développement.


Dans ce champ d’intervention, les politiques régionales ont créé tous les leviers de l’accompagnement de la mutation de notre société, développant des communautés importantes d’acteurs dans les réseaux, les usages, la recherche et l’innovation.


Très humblement, il me semble qu’il reste trois orientations importantes à projeter pour que ses leviers renforcent leur effectivité dans ce domaine porteur de nombreux progrès sociaux, sociétaux et économique :

- Premièrement, je pense qu’il faut obtenir un décloisonnement de ces communautés au travers du renforcement de la transversalité des champs d’actions. Il s’agit ainsi de contribuer aussi à un renforcement de l’institutionnalisation du secteur.


- Deuxièmement, il faudrait accompagner l’organisation des communautés d’acteurs notamment en matière d’usage pour leur permettre mutualisation et pérennisation.


- Troisièmement et pas des moindres, nous ne pouvons que constater que si la couverture haut débit du territoire réduit les zones d’inaccessibilité, que le nombre d’exclus de la Société de l’Information diminue, il n’en demeure pas moins qu’il reste encore des zones blanches. Il ne s’agit plus de fracture numérique au niveau territorial mais de faille car plus petit est leur nombre, plus exclus ils peuvent se sentir. Cette exclusion sera encore accentuée avec le déploiement du Très Haut Débit. Il me semble donc qu’il faut accompagner avec plus de proximité ses territoires ; souvent, ils manquent de compétence technique pour palier à ce problème en plus de l’actuelle implication de notre Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le financement des boucles alternatives. De plus, nous pouvons imaginer que la numérisation des supports audiovisuels renforcera les besoins d’interventions des collectivités locales.


Ainsi, je pense très sincèrement que les valeurs humanistes et progressistes que je défends ne peuvent admettre de laisser les Technologies de l’Information et de la Communication entre les mains d’une modernisation amorale. Je suis persuadé que les TIC peuvent contribuer à servir nos ambitions de construction d’un « Bouclier Social » régional et c’est en ce sens que je souhaitais m’en exprimer.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Meilleurs voeux pour 2010…

Posté par michaelbruel le 4 janvier 2010

Avoir des ambitions pour le collectif, rester humble pour les accomplir…

Meilleurs voeux pour 2010... voeux2010

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La réforme des collectivités : une réforme misogyne !

Posté par michaelbruel le 15 décembre 2009

Serait-ce générationnel ou culturel ? Dans tous les cas, il ne m’est, aujourd’hui, pas possible d’accepter que l’on puisse faire un recul pareil et c’est pour cela qu’homme, je souhaite un plus large débat sur cette réforme qui remet fondamentalement en cause le rôle de la femme en politique. Aujourd’hui, selon les chiffres des ministères de l’Intérieur, les femmes représentent 12% des députés, 11% des sénateurs, 10,9% des conseillers généraux … Est-ce là, la proportion de l’engagement qu’il leur est laissé ? 

Bien sûr, depuis 2001, plus nombreuses sont les femmes à accéder aux fonctions de maire et les conseils municipaux sont maintenant composés de près de 31,6 % par la gent féminine … Cependant, sans ce contenter de ses résultats, il n’en demeure pas moins que c’est la loi qui nous l’a permis. Et alors que le seul hémicycle à se rapprocher de la parité est celui des Régions - 47,6% sont des conseillères régionales – on voudrait sous prétexte de réforme des collectivités – dont l’utilité n’est pas encore prouvée – remettre en cause un système électoral qui seul a pu garantir ce progrès. 

Alors, mesdames, prenez garde ! Si nous nous projetons après cette réforme, vous serez moins de 20% à intégrer les Conseils régionaux. Non que je sois pour que la loi compense nos écueils culturels, parce qu’il devrait être naturel de côtoyer autant de femmes que d’hommes aux responsabilités politiques, elle a, en effet, permis de faire avancer la France sur cette problématique. Ainsi en 2002, nous ne comptions que 12,3% de femmes au Parlement européen alors que depuis les dernières Européennes, nous arrivons à 44% de représentantes françaises. 

Faut-il aujourd’hui que nous acceptions ce recul ? Je ne peux admettre qu’un gouvernement ose proposer un tel recul et je me demande sérieusement comment les femmes engagées de toutes sensibilités politiques peuvent admettre cela. Malheureusement et encore une fois, nous ne pouvons que constater les différences entre, d’un côté, l’affichage d’un gouvernement qui présente des ministres « hommes et femmes » et de l’autre, sa représentation, sa traduction en actes politiques. Je ne crois pas que la destinée féminine dans une société moderne se résume à  « Sois belle et ne pense pas trop ! ». 

Michaël BRUEL

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Ruralité et réforme des collectivités. Qui y perd le plus ?

Posté par michaelbruel le 14 décembre 2009

Mercredi 9 décembre 2009, nous avons eu le plaisir de recevoir à Correns Marylise LEBRANCHU, député du Finistère, 1ère Vice-présidente du Conseil Régional de Bretagne et ancienne Garde des Sceaux. Avec Mireille PEIRANO, Conseillère Régionale et 1ère Fédérale du Var, Michaël LATZ, Maire de Correns et Président de l’UDESR et moi-même, Secrétaire Fédéral à l’animation du Secteur Nord Ouest, nous avons accompagné dans ce débat Mme LEBRANCHU.

Ruralité et réforme des collectivités. Qui y perd le plus ? dsc2931

Devant des élus locaux et citoyens aux couleurs politiques disparates, nous avons pu faire un tour d’horizon de cette réforme, aberrante,  surtout en milieu rural. Parce qu’il m’est impossible de retranscrire la totalité de se riche débat, je vous en présente 3 points :

Comment aujourd’hui peut-on être Maire d’un village est soutenir cette réforme ?
La Taxe Professionnelle est supprimée sans aménagement d’une compensation pérenne. Les participations de partenaires tels que les Régions et les Départements ne seront plus cumulables avec la suppression des Clauses de compétence générale. Et, l’intervention financière de ces mêmes partenaires sera limitée à 50% du coût du projet alors qu’elle est aujourd’hui à 80% et que c’est déjà un cadre règlementaire exceptionnel en Europe. Loin de permettre des économies, cela va surtout appauvrir les communes et les limiter dans leurs possibilités d’investissement. Il va devenir très difficile à une commune de réaliser un équipement structurel, culturel, sportif, éducatif, etc … avec une réduction de ses propres ressources et une diminution des aides. En regardant autour de soi, on ne peut que constater l’importance des partenariats dans l’aménagement de nos villages.

Comment aujourd’hui peut-on parler d’égalité homme/femme et de parité en soutenant cette réforme ?
Alors qu’il a fallu la loi pour permettre que la culture de la parité intègre la société française aujourd’hui cette réforme remet en cause le seul hémicycle qui soit paritaire. A l’achèvement de cette réforme, les premières projections permettent déjà d’estimer la présence féminine dans les nouveaux hémicycles Départementaux et Régionaux à seulement 20%. C’est une réforme misogyne renvoyant la femme en dehors de la chose publique.

dsc2849

Comment peut-on parler d’économie sur les impôts et d’écologie en acceptant cette réforme des collectivités ?

Alors que le coût des indemnités d’élus représentent seulement 0.02% des budgets des collectivités, on scande démagogiquement que cette réforme réduira cet impact financier. Mais on n’étale pas les contraintes et déplacements supplémentaires qui alourdiront les bilans carbones de ces mêmes collectivités. On ne présente pas non plus la valeur du bénévolat de milliers d’élus de nos petites communes qui apportent temps et compétences permettant à nombre de projets d’émerger.Ne pouvant être trop exhaustif et synthétique car il y a beaucoup trop à dire, je vous convie à aller sur ce lien pour construire votre propre opinion : http://www.lagazettedescommunes.com/actualite/pdf/avant-projet-Reforme-collectivites-20-07-09.pdf

Michaël BRUEL,Secrétaire Fédéral à l’animation du secteur Nord Ouest

varmatin141209

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Il n’y a pas une alternative entre une société humaniste et une société écologiste, c’est le même combat

Posté par michaelbruel le 4 décembre 2009

Le socialisme de notre temps et de tous les temps n’a d’autre vocation que de construire un monde dans lequel l’Homme puisse s’émanciper pour s’épanouir librement. Il ne peut y avoir de réponse cohérente sans considérations de l’ensemble de ce qui est vital à l’être humain et sans transversalité de celles-ci. Aucune réponse pour élaborer la société de demain ne peut se faire en dehors de ce postulat.
Cela veut dire qu’il est impossible de délier la question écologique de la nature humaine et que notre projet socialiste doit le dire en tant que tel.
Quel aberration de construire une société qui empoisonnerait sa descendance ? Quel sens donné à une utopie sociétale s’il y a une tragique finitude ?
Le socialisme évolue avec le temps et la société avec toujours ce même objectif, rendre l’être humain heureux ; aujourd’hui il ne peut donc plus s’extraire de la considération écologique. Elle fait partie intégrante de cette vocation humaniste et rend encore plus urgent la nécessité de construire une société plus juste car le crime, c’est de savoir. On ne peut accepter en connaissance de cause que les hommes et les femmes de cette planète ne puissent vivre dignement car ainsi ils programment au jour le jour notre fin. Celui qui a faim et froid ne peut comprendre de la même façon l’urgence écologique et passera outre par ce que son choix sera autre. Il devient donc urgent que nous élevions tous les peuples de notre terre pour qu’ensemble nous la respections et qu’elle puisse continuer à nous nourrir.
Nous ne pourrons gagner cette bataille contre nous mêmes et le temps qu’en prenant conscience qu’il n’y a pas une alternative entre une société humaniste et une société écologiste, c’est le même combat. L’un ne peut s’ériger sans l’autre parce qu’aujourd’hui le Libéralisme Economique a souillé la terre d’un productivisme acharné et irrespectueux. Cela veut aussi signifier qu’intrinsèquement l’écologisme est lié au socialisme pour construire un projet global de société qui lui permettra de s’exercer.
Ainsi, l’écologisme n’a aucun sens s’il demeure esseulé, il est devenu au même titre que l’ensemble des valeurs qui nous fondent, l’une d’entre elles

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123456
 

MENS ACTION TRIEVES PASSION ! |
Saint-Paul-lès-Dax ville à ... |
Tous ensemble pour Liancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNL Vaucluse
| Francois buhr 2008 pour Le ...
| Reflexions Politiques