Pour la maternité de La Seyne-sur-Mer

Posté par michaelbruel le 2 août 2011

Chers camarades,

Comme vous devez le savoir, notre camarade Marc VUILLEMOT, Maire de la Seyne-sur-Mer, a commencé son périple à vélo jusqu’à Paris.

Son but est de porter au Ministère de la Santé, le 17 août, les milliers de signatures recueillies auprès de nos concitoyens.

Cette initiative a eu un énorme retentissement dans la presse et les chaînes de télévision nationales.

Aussi, je vous demande de nous aider à continuer la mobilisation en venant nombreux à :

- Six-Fours : samedi 6 août de 9h30 à 12h30 devant la Mairie,
- La Seyne-sur-Mer : lundi 8 août de 9h30 et 12h30, lors de la braderie

pour récolter de nouvelles pétitions.

Sur le rendez de la Seyne, Marc VUILLEMOT, en direct, nous relatera un point d’étape.

Je compte sur la présence du plus grand nombre pour continuer à défendre cette noble cause.

Par avance, merci.
PO: Jean-Luc BRUNO

Amitiés socialistes.
Patrick.SELVA
Secrétaire adjoint Parti Socialiste La Seyne/ St Mandrier

http://sauvons-la-maternite-2011.over-blog.com/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Qui est Cécile BRUNSCHVICG ?

Posté par michaelbruel le 29 juillet 2011

Ce premier test grandeur nature du déroulement des votes pour les primaires citoyennes étaient l’occasion de redécouvrir l’illustration de nos fondamentaux. Ce sont 6 personnages emblématiques du socialisme français qui figuraient sur les bulletins de cette simulation au milieu desquelles on pouvait retrouver Cécile BRUNCSHWIG.

Si Pierre MENDES-FRANCE, Léon BLUM, Louise MICHEL, Jean JAURES et Aristide BRIAND semblaient mieux connus, Cécile, dont même l’orthographe du nom commençait à s’oublier, n’en a pas moins œuvré pour le socialisme et surtout le féminisme.

C’est une belle première, un bel hommage démocratique à ces icones,  que nous avons vécu à La Seyne-sur-Mer ce jeudi 28 juillet 2011 et qui a sollicité ma curiosité. Qui est Cécile BRUNSCHVICG (1877-1946) ?

 Qui est Cécile BRUNSCHVICG ? cbjeune

 

Cécile Kahn naquit à Enghien-les-Bains le 19 juillet 1877 dans une famille bourgeoise, milieu où les filles n’étaient guère encouragées à faire des études. Elle passa «  clandestinement  » son brevet supérieur à 17 ans. Elle épousa en 1899 le philosophe Léon BRUNSCHVICG  (1869-1944) avec qui elle eut quatre enfants. En 1909, elle fonda une oeuvre, les Réchauds du Midi, qu’elle représenta à l’Union française pour le suffrage des femmes. C’est semble-t-il son mari, membre de la Ligue des droits de l’Homme puis vice-président, en 1911, de la Ligue des électeurs pour le suffrage des femmes, qui l’encouragea à s’investir dans le militantisme féministe. 

Rapidement, Cécile BRUNSCHVICG  devint secrétaire générale puis présidente (1924) de l’UFSF qu’elle dirigea jusqu’en 1946. Pendant la Première Guerre mondiale, outre ses responsabilités à la direction nationale, elle fut vice-présidente du groupe de Paris et secrétaire de la section du IVe arrondissement. Elle dirigea l’oeuvre de logement des réfugiés et la Société des visiteurs (pour les travailleuses à domicile). En 1915, après l’exclusion de Gabrielle DUCHENE (en raison de ses prises de position pacifistes), elle prit la présidence de la section Travail du CNFF. En 1917 elle participa à la fondation de l’École des surintendantes d’usine. Elle fut récompensée pour ses activités patriotiques et sociales par la légion d’honneur. En 1924, elle succéda à Jane Misme à la direction de La Française. 

En 1924, avec d’autres militantes de l’Union Française pour le Suffrage des Femmes, elle adhéra au Parti radical qui venait d’ouvrir ses portes aux femmes. En 1929, elle présenta sa candidature aux élections sous l’étiquette du CNFF, en même temps que d’autres militantes. Elle participa activement aux États généraux du féminisme en 1929. 

Le 4 juin 1936, elle fut nommée sous-secrétaire d’État dans le gouvernement de Front populaire avec deux autres femmes, Suzanne LACORE et Irène JULIOT-CURIE. Dans ses fonctions de sous-secrétaire d’État à l’Éducation nationale, qu’elle occupa jusqu’à la chute du gouvernement Blum, le 22 juin 1937, elle développa l’aménagement des cantines scolaires. En 1937, elle devint vice-présidente du Conseil supérieur de l’enfance. Puis fut promue officier de la Légion d’honneur. En 1939, elle s’occupa de l’accueil de réfugiés antinazis. En 1940, les Allemands prirent possession de ses archives personnelles, rue Scheffer dans le XVIe arrondissement. Menacée par les persécutions antisémites et par son appartenance au gouvernement de Front populaire, elle trouva refuge dans le Midi sous une fausse identité. A la Libération, elle reprit ses activités féministes et reconstitua l’Union pour le vote des femmes. 

Pour encore mieux cerner ce personnages, on peut se rappeler que ce n’est qu’en juillet 1936 que la Chambre des députés se prononce à l’unanimité pour le suffrage des femmes (475 contre 0) alors que le texte n’est même pas inscrit à l’ordre du jour du Sénat. Finalement, ce n’est que le 21 avril 1944 que le droit de vote est accordé aux femmes en France, bien après l’accès à ce droit par les femmes turques, par le Comité français de la Libération nationale, confirmé par l’ordonnance du 5 octobre sous le Gouvernement provisoire de la République française. Mais, il n’est utilisé que le 29 avril 1945 pour les élections municipales, puis en octobre pour les élections à l’Assemblée constituante

C’est dans l’histoire que nous devons puisait les leçons qui construisent notre avenir. C’est en ce sens que j’ai voulu vous faire profiter des réponses à ma curiosité.

Michaël BRUEL

Sources : BU Angers – Avril 2001, « Visages du féminisme réformiste, 1901 -1940 » et Wikipédia.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Caravane des Primaires citoyennes dans le Var

Posté par michaelbruel le 26 juillet 2011

 Caravane des Primaires citoyennes dans le Var bandocaravprim

Harlem Désir, Premier Secrétaire par intérim du Parti Socialiste, participera aux côtés de Marc Vuillemot, Maire de la Seyne-sur-Mer, à la première simulation d’opération de vote des primaires dans le var.

JEUDI 28 JUILLET A 11H00

A LA BOURSE DU TRAVAIL

AVENUE GAMBETTA

LA SEYNE SUR MER

Avenue Hoche (à côté de la Mairie)

cartecaravprim

Tout savoir sur la caravane :  http://www.lesprimairescitoyennes.fr/

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Sondage BVA à paraitre aujourd’hui… On avance avec Martine AUBRY

Posté par michaelbruel le 12 juillet 2011

 

Sondage BVA à paraitre aujourd'hui... On avance avec Martine AUBRY bva20110712 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Idignez-vous avec Martine AUBRY !

Posté par michaelbruel le 11 juillet 2011

Voici le texte de l’appel publié ce vendredi dans Libération par des chercheurs, des intellectuels et des personnalités de la culture, dont Stéphane HESSEL, pour soutenir la démarche de Martine Aubry. N’hésitez pas à le diffuser autour de vous !

 » En produisant des analyses, des connaissances et des idées, les chercheurs, les intellectuels, les femmes et les hommes de culture contribuent à animer l’espace public, en citoyens. A un moment où notre pays attend que lui soient proposés des repères pour se projeter à nouveau vers l’avenir avec confiance, plus que jamais la recherche, la création, la production et la diffusion des savoirs sont indispensables pour redonner du sens et un cap à l’action politique.

Notre vocation, notre mission, notre profession aussi, bien souvent, nous conduisent à distinguer ceux qui, parmi les responsables politiques, s’intéressent à notre travail, établissent une relation authentique et durable avec nous, tiennent compte de nos publications, de nos œuvres, de notre apport à la vie de la Cité.

Martine Aubry a toujours témoigné un intérêt réel et profond à la culture et à la vie des idées. Elle a comblé un manque devenu criant au sein de son parti en mettant en place un « laboratoire des idées » qui développe des dynamiques nouvelles entre les deux univers, le sien, politique, et le notre, intellectuel, culturel et scientifique.

L’élan qu’elle a impulsé à Lille, capitale européenne de la culture, perdure, avec des logiques d’innovation ouvertes au monde et le souci d’assurer l’accès des milieux populaires à ce que la culture offre de meilleur.

Les temps où la distance se creusait entre la gauche et l’univers des idées s’éloignent. L’époque impose à nouveau l’engagement. Cette évolution n’est elle-même qu’un aspect des rapprochements qui se nouent entre la gauche et la société dans son ensemble. Nous sommes convaincus que Martine Aubry, femme d’Etat, saura à l’avenir veiller à ce que soient poursuivies et intensifiées ces relations, indispensables et fécondes. C’est pourquoi nous la soutenons dans son action, et pour représenter la gauche à l’élection présidentielle de 2012.

 

Idignez-vous avec Martine AUBRY ! couvhessel

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Rien ne sert de courir. Il faut partir à point…

Posté par michaelbruel le 8 juillet 2011

Martine AUBRY n’a annoncé sa candidature que le 28 juin dernier ; le calendrier adopté par l’ensemble des camarades du bureau national du Parti Socialiste a ainsi été respecté.

Dans un contexte particulier, où la presse en général préfère se détourner des véritables enjeux politiques et économiques qui touchent particulièrement les français – hausses record du chômage et du déficit de la balance commerciale, etc… -  il va bon train d’extraire des éléments qui enthousiasment le militant humaniste et progressiste que je souhaite être. Mendes-France disait “Gouverner, c’est choisir” ; cela peut sembler très éloigné dans le temps mais, chacun de nos choix construit les éléments de la gouvernance de notre pays, choix dont doivent normalement découler les améliorations de notre quotidien. 
Je suis convaincu que Martine AUBRY, par sa méthode de travail, son écoute, son respect de travail en équipe, son sens de l’engagement, est une chance pour notre pays ; c’est pour toutes ces raisons de bon sens que je soutiens sa candidature.

Nous y reviendrons très certainement, mais pour le moment j’avais envie de partager les résultats de ce sondage extrait du Figaro Magazine sorti ce jour.

 Rien ne sert de courir. Il faut partir à point... fig8072011

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Comité de soutien varois à Martine AUBRY s’organise…

Posté par michaelbruel le 4 juillet 2011

Marc VUILLEMOT, Maire de La Seyne-sur-Mer, Conseiller Régional et Dominique BARKATE, adjointe au Maire de Puget-sur-Argens, aux cotés de Michaël BRUEL, responsable associatif vont animer ce Comité de soutien dans l’esprit de ces Primaires, en s’ouvrant au-delà des frontières socialistes et dans le respect de tous les candidats pour favoriser le débat d’idées.

Le Comité de soutien varois à Martine AUBRY s'organise... tourves12

compre201

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Un samedi 2 juillet à Tourves…

Posté par michaelbruel le 4 juillet 2011

Une cinquantaine de soutiens de Martine AUBRY ont pu se réunir à Tourves, sur le canton de Brignoles au coeur des nécessaires combats démocratiques à mener…

Nous y étions, élus, militants, sympathisants, citoyens, pour poser les bases d’un travail collectif de préparation des primaires citoyennes.

Un samedi 2 juillet à Tourves... ma20110704

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

En route…

Posté par michaelbruel le 30 juin 2011

En route... ban2

Cher(e)s ami(e)s,

Mardi, en annonçant sa candidature, Martine Aubry déclarait avec force « il est temps, il est grand temps que cela change vraiment ».
 

Nous sommes mobilisés dans le sens de cette marche progressiste. C’est à nous maintenant de construire les conditions de ce changement si nécessaire à la France. Notre responsabilité est grande.

badge

Rassemblons sans tarder nos forces militantes pour la soutenir dans son« engagement de la victoire en 2012″.

Nous vous proposons une première réunion des citoyens varois autour de sa candidature. Nous vous invitons à une réunion du Comité de soutien à Martine Aubry :

Samedi 2 Juillet 2011 à 10h

Salle St Pierre (à coté de l’Espace Culturel)

Cours République – TOURVES


Amitiés et camaraderie,

Pour le comité de soutien,
Michaël BRUEL

sallesaintpierretourves

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Retour sur la réforme des collectivités ou Acte III de la décentralisation…

Posté par michaelbruel le 7 juin 2011

En décembre 2009, nous recevions à Correns Marylise LEBRANCHU pour commenter le projet de réforme des collectivités proposé par la majorité présidentielle. A l’époque nous soulevions de nombreuses interrogations sur le fond de ce projet et de son intérêt partisan pour la droite.

Demain, Mercredi 8 juin 2011, c’est en tant que nouvelle présidente de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains que Marylise LEBRANCHU revient dans le Var pour présenter l’Acte III de la décentralisation comme une véritable vision alternative de l’organisation de nos territoires, de la représentativité de ceux-ci soit de la démocratie française.

Car aujourd’hui nous pouvons dire que la Droite a construit des territoires aux périmètres satisfaisant à des enjeux trop souvent de politique partisane, indépendamment des bassins de vie. Le dimensionnement des intercommunalités ne doit pas être un enjeu majeur, tout au moins dépassant les intérêts des habitants à se saisir de leur avenir. En remettant en cause l’organisation territoriale imposée par la droite, la construction de grands fiefs qui lui permettent de conserver le pouvoir qu’elle ne gagne pas dans les urnes, nous aurons à proposer de véritables territoires cohérents de vie.

La volonté du parti socialiste, traduit dans son projet, de péréquation entre les territoires pourra largement accompagner cette démarche, d’autant qu’il sera nécessaire d’organiser une véritable concertation des représentants locaux à contrario des méthodes déployées actuellement par les préfectures, particulièrement dans le Var.

Nous nous accordons tous sur la nécessaire construction d’intercommunalité comme ensembliers mutualisant au maximum les moyens de la puissance publique mais elle ne peut s’imposer aux territoires et encore moins à ses habitants. Il est nécessaire que cette construction soit motivée par une réelle prospective des territoires, de leurs orientations sociales et démographiques autant qu’économiques. Ce sont autant d’éléments que l’on ne peut imposer sans concertation.

Car si les représentants du peuple ne sont pas concertés alors que dire du peuple lui-même ! Nous ne pouvons pas accepter cela comme une fatalité et les prochaines échéances nous donneront l’occasion de le faire savoir.

La loi doit se mettre au service des territoires et de leurs habitants pour faciliter cette rencontre participative, redonner confiance dans un système représentatif en rapprochant tous les acteurs.

La responsabilité du Parti Socialiste réside aussi dans sa capacité à remettre en cause ce qui s’impose aux plus faibles notamment en étant force de propositions alternatives cohérentes et c’est ce que nous proposons à travers notre projet.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123456
 

MENS ACTION TRIEVES PASSION ! |
Saint-Paul-lès-Dax ville à ... |
Tous ensemble pour Liancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNL Vaucluse
| Francois buhr 2008 pour Le ...
| Reflexions Politiques