• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 7 juin 2011

Retour sur la réforme des collectivités ou Acte III de la décentralisation…

Posté par michaelbruel le 7 juin 2011

En décembre 2009, nous recevions à Correns Marylise LEBRANCHU pour commenter le projet de réforme des collectivités proposé par la majorité présidentielle. A l’époque nous soulevions de nombreuses interrogations sur le fond de ce projet et de son intérêt partisan pour la droite.

Demain, Mercredi 8 juin 2011, c’est en tant que nouvelle présidente de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains que Marylise LEBRANCHU revient dans le Var pour présenter l’Acte III de la décentralisation comme une véritable vision alternative de l’organisation de nos territoires, de la représentativité de ceux-ci soit de la démocratie française.

Car aujourd’hui nous pouvons dire que la Droite a construit des territoires aux périmètres satisfaisant à des enjeux trop souvent de politique partisane, indépendamment des bassins de vie. Le dimensionnement des intercommunalités ne doit pas être un enjeu majeur, tout au moins dépassant les intérêts des habitants à se saisir de leur avenir. En remettant en cause l’organisation territoriale imposée par la droite, la construction de grands fiefs qui lui permettent de conserver le pouvoir qu’elle ne gagne pas dans les urnes, nous aurons à proposer de véritables territoires cohérents de vie.

La volonté du parti socialiste, traduit dans son projet, de péréquation entre les territoires pourra largement accompagner cette démarche, d’autant qu’il sera nécessaire d’organiser une véritable concertation des représentants locaux à contrario des méthodes déployées actuellement par les préfectures, particulièrement dans le Var.

Nous nous accordons tous sur la nécessaire construction d’intercommunalité comme ensembliers mutualisant au maximum les moyens de la puissance publique mais elle ne peut s’imposer aux territoires et encore moins à ses habitants. Il est nécessaire que cette construction soit motivée par une réelle prospective des territoires, de leurs orientations sociales et démographiques autant qu’économiques. Ce sont autant d’éléments que l’on ne peut imposer sans concertation.

Car si les représentants du peuple ne sont pas concertés alors que dire du peuple lui-même ! Nous ne pouvons pas accepter cela comme une fatalité et les prochaines échéances nous donneront l’occasion de le faire savoir.

La loi doit se mettre au service des territoires et de leurs habitants pour faciliter cette rencontre participative, redonner confiance dans un système représentatif en rapprochant tous les acteurs.

La responsabilité du Parti Socialiste réside aussi dans sa capacité à remettre en cause ce qui s’impose aux plus faibles notamment en étant force de propositions alternatives cohérentes et c’est ce que nous proposons à travers notre projet.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

MENS ACTION TRIEVES PASSION ! |
Saint-Paul-lès-Dax ville à ... |
Tous ensemble pour Liancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNL Vaucluse
| Francois buhr 2008 pour Le ...
| Reflexions Politiques