• Accueil
  • > Non classé
  • > Université d’été du Parti Socialiste 2010 … le temps de l’unité

Université d’été du Parti Socialiste 2010 … le temps de l’unité

Posté par michaelbruel le 15 septembre 2010

Traditionnellement la fin du mois d’août correspond au grand pèlerinage des Socialistes vers La Rochelle emmenant avec eux caravanes de journalistes de toutes les presses. Outre la richesse de la programmation, cet évènement est l’occasion incontestable de permettre à tous les militants de se rencontrer quelles que soient leurs responsabilités politiques. C’est aussi un moment idoine de partage d’expériences avec les camarades d’autres fédérations.

Ainsi, c’est bien dans la rencontre et le débat que se nourrit l’émergence d’un projet comme le soulignait Emmanuel MAUREL : « Un projet politique ne se construit pas dans un petit bureau à Solferino ».

C’est dans une atmosphère sereine et détendue que se sont déroulées ces universités d’été. Les socialistes ont eu plaisir à se retrouver pour préparer cette rentrée particulièrement difficile pour les français les plus modestes comme cela a été souligné dès l’ouverture par Ségolène ROYAL : « Des combats nous attendent, nous serons là, doublement présents. On sent monter une colère, une désespérance contre la politique de la droite qui ne produit rien de bon ».

Nous pouvons déjà être satisfaits du  travail accompli par Martine AUBRY et son Secrétariat national pour rassembler tous les socialistes et s’ériger en force d’opposition crédible au pouvoir despotique de Nicolas SARKOZY. Ce rythme effréné de travail impulsé au Parti s’est retrouvé dans la programmation de ces universités d’été au programme très chargé, au grand nombre d’ateliers.

Il était donc impossible de tout suivre, il fallait faire des choix. Technicien d’une collectivité territoriale et attaché à l’idée que l’organisation des territoires est essentielle à l’organisation de la vie quotidienne, j’ai assisté le vendredi en compagnie de Bernard CLAP, Maire de TRIGANCE et Président du Parc Naturel Régional du VERDON, à l’atelier « Territoires en danger » animé par Elisabeth GUIGOU. Outre une présentation des mauvais coups portés aux collectivités territoriales par la majorité présidentielle, comme avait pu le faire à CORRENS en novembre 2009 Marylise LEBRANCHU, nous avons pu noter l’engagement du Parti Socialiste à abroger ce projet en cas de victoire en 2012. Les positions apparaissent très clairement et furent soulignées comme telles par l’ensemble des membres de la tribune parmi lesquels figurés Gérard COLLOMB, Maire de LYON et André LAIGNEL, Secrétaire Général de l’Association des Maire de France.

Le samedi matin, j’ai assisté à la réunion de « Changer à Gauche pour changer la France », au restaurant de l’Aquarium de La Rochelle bien trop petit pour recevoir l’ensemble des camarades présents. Outre les félicitations pour les nouvelles fonctions de Marylise LEBRANCHU devenue Présidente de la FNSER (Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains), les discussions et débats se sont orientés autour de la nécessité de continuer à travailler à l’unité du Parti Socialiste et de notre groupe en particulier. Se félicitant des dernières positions de Ségolène ROYAL qui accompagnaient celles de Martine AUBRY, les camarades ont particulièrement insisté sur la nécessaire harmonie qui doit demeurer dans notre groupe pour aborder les prochaines échéances dont notamment les primaires. Cela fait l’unanimité : la priorité est la cohésion celle-là même qui doit continuer à transpirer sur le Parti comme un exemple à suivre.

Evidemment, les discussions et retrouvailles furent nombreuses, en atelier comme dans les couloirs, par cet article j’ai voulu juste donner un brin de l’atmosphère qui a régné à La Rochelle, sans vouloir être aussi exhaustif que le site du Parti dédié à l’évènement : http://www.parti-socialiste.fr/universite-dete.

Laisser un commentaire

 

MENS ACTION TRIEVES PASSION ! |
Saint-Paul-lès-Dax ville à ... |
Tous ensemble pour Liancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNL Vaucluse
| Francois buhr 2008 pour Le ...
| Reflexions Politiques