• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Région et Technologies de l’Information et de la Communication (T.I.C.)

Posté par michaelbruel le 22 janvier 2010

Tous les moments de vie, citoyenne comme politique, doivent être l’occasion de reposer des débats fondamentaux pour l’avenir de la société. Ainsi, il me semble que ces Régionales représentent le moment idoine pour reposer la problématique des Technologies de l’Information et de la Communication comme éléments essentiels de ce débat démocratique.


Si nos régions doivent opposer un « Bouclier Social » à un Etat centralisateur et démembrant tous les pans de notre République laïque, il est nécessaire que les considérations sur l’avenir n’oublient pas la transversalité de l’outil TIC pour construire des solutions de développement de l’économie, d’aménagement du territoire, de redéploiement des services publiques, de formations, d’insertion… voire de gouvernance.


Les Technologies de l’Information et de la Communication représentaient 5,3% du PIB de la France, soit le 10ème rang Européen en 2003 (source Rapport UE 2007 sur l’économie numérique). Aujourd’hui, ce taux s’estime autour de 7% (source Syntec Informatique) et cette perpétuelle augmentation contribue largement au sauvetage des taux de croissance de notre pays.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, depuis l’arrivée de Michel Vauzelle à sa présidence, peut fièrement se positionner sur ce secteur grâce à ses grands pôles (Sophia, Aix…) mais aussi, et surtout, grâce à la mise en œuvre de politiques volontaristes pour le développement des réseaux autant que des usages.


Il convient encore de travailler à s’extraire d’un certain nombre de débats utilitaristes qui bornent les TIC à un outil sous-évaluant l’importance des rapports sociaux et humains qu’il véhicule pour accéder à toute sa transversalité. Il me semble que nous devons construire une Culture de l’Innovation réconciliant le citoyen avec l’idée de progrès et comme premier pas d’une concorde générationnelle.


Les Technologies de l’Information et de la Communication peuvent apporter des réponses concrètes à des problèmes de société qui vont impacter de façon importante le territoire régional, notamment en matière de vieillissement des populations et de toutes les problématiques liées, santé, maintien à domicile, etc… Elles peuvent contrecarrer la désertion rurale des services publics et proposer même des formes de redéploiement… Elles sont essentielles au développement de l’activité économique, de l’emploi et portent ainsi des réponses aux aspirations d’une jeunesse qui souhaite la reconnaissance de son utilité, un travail contribuant à son émancipation et construire son avenir sans précarité affective et financière… Et j’en passe …


Elles ne sont pas la solution à tout mais peuvent en devenir un élément substantiel de réponse dans tous les domaines si l’on contribue à accompagner son développement.


Dans ce champ d’intervention, les politiques régionales ont créé tous les leviers de l’accompagnement de la mutation de notre société, développant des communautés importantes d’acteurs dans les réseaux, les usages, la recherche et l’innovation.


Très humblement, il me semble qu’il reste trois orientations importantes à projeter pour que ses leviers renforcent leur effectivité dans ce domaine porteur de nombreux progrès sociaux, sociétaux et économique :

- Premièrement, je pense qu’il faut obtenir un décloisonnement de ces communautés au travers du renforcement de la transversalité des champs d’actions. Il s’agit ainsi de contribuer aussi à un renforcement de l’institutionnalisation du secteur.


- Deuxièmement, il faudrait accompagner l’organisation des communautés d’acteurs notamment en matière d’usage pour leur permettre mutualisation et pérennisation.


- Troisièmement et pas des moindres, nous ne pouvons que constater que si la couverture haut débit du territoire réduit les zones d’inaccessibilité, que le nombre d’exclus de la Société de l’Information diminue, il n’en demeure pas moins qu’il reste encore des zones blanches. Il ne s’agit plus de fracture numérique au niveau territorial mais de faille car plus petit est leur nombre, plus exclus ils peuvent se sentir. Cette exclusion sera encore accentuée avec le déploiement du Très Haut Débit. Il me semble donc qu’il faut accompagner avec plus de proximité ses territoires ; souvent, ils manquent de compétence technique pour palier à ce problème en plus de l’actuelle implication de notre Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le financement des boucles alternatives. De plus, nous pouvons imaginer que la numérisation des supports audiovisuels renforcera les besoins d’interventions des collectivités locales.


Ainsi, je pense très sincèrement que les valeurs humanistes et progressistes que je défends ne peuvent admettre de laisser les Technologies de l’Information et de la Communication entre les mains d’une modernisation amorale. Je suis persuadé que les TIC peuvent contribuer à servir nos ambitions de construction d’un « Bouclier Social » régional et c’est en ce sens que je souhaitais m’en exprimer.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Meilleurs voeux pour 2010…

Posté par michaelbruel le 4 janvier 2010

Avoir des ambitions pour le collectif, rester humble pour les accomplir…

Meilleurs voeux pour 2010... voeux2010

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

MENS ACTION TRIEVES PASSION ! |
Saint-Paul-lès-Dax ville à ... |
Tous ensemble pour Liancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNL Vaucluse
| Francois buhr 2008 pour Le ...
| Reflexions Politiques